COMITÉ ORGANISATEUR

Président, Comité organisateur de la 4e conférence sur les technologies
du changement climatique (CCTC 2015) et responsable de l’organisation

MARIUS PARASCHIVOIU, PhD

Marius Paraschivoiu est titulaire d’un doctorat (1998) du Massachusetts Institute of Technology (MIT), ainsi que d’une maîtrise et d’un baccalauréat en génie de l’École Polytechnique de Montréal. Il est entré à l’Université Concordia comme professeur agrégé au Département de génie mécanique et industriel en 2003. Ancien professeur adjoint à l’Université de Toronto, il y occupe toujours une poste de professeur auxiliaire. Il a été promu au rang de professeur à l’Université Concordia en 2010. Sa recherche porte essentiellement sur le développement d’algorithmes visant à augmenter la précision des simulations dans le domaine de la dynamique des fluides numérique (CFD), appliquée à l’énergie éolienne et au stockage de l’hydrogène. Le Pr Paraschivoiu dirige un important groupe de recherche en CFD. Il a publié sur le sujet 33 articles de revues et plus de 40 exposés de conférences. Il est titulaire d’une chaire de recherche de l’Université Concordia (niveau 2) intitulée « Simulations pour la production et le stockage d’énergie propre » depuis juin 2006. De 2008 à 2010, Marius Paraschivoiu a été président de la Société canadienne de génie mécanique.

 

Secrétaire, Comité organisateur de la 4e conférence sur les technologies du changement climatique (CCTC 2015), comités sur les commandites financières et la publicité

B. JOHN PLANT
OMM (Officier de l’Ordre du mérite militaire),
CD, NDC, FIEEE, FEIC, FCAE, FCSSE, ing., PhD, D., ingénieur

Enseignement : Collège militaire royal du Canada (1965-1999); chef du département de génie électrique (1967-1970); doyen des études supérieures et de la recherche (1970-1984); vice-doyen du Collège militaire des Forces canadiennes (1970-1971); membre honoraire à vie, Club du Collège militaire royal du Canada; membre honoraire de la classe de 1999; professeur émérite; D. ing. honoraire CMRC, 2001. Directeur, Fondation du CMRC (2002-2011), président (2005-2008), président sortant (2008). Études : CMRC (1953-1955); Royal Naval Engineering College, Plymouth, Angleterre (1956-1958 et 1959-1960); doctorat en génie électrique du MIT (1965) et Centre des études sur la sécurité nationale (1971). Carrière militaire : capitaine de vaisseau à la retraite; décoration des Forces canadiennes et barrette; Médaille du Jubilé d’argent de la Reine Élizabeth; Ordre du mérite militaire. A servi sur les NCSM Saint-Laurent, Chaudière Outremont. Premier escadron sous-marin, Marine royale, Malte (1955-1956) et commandant de la Réserve navale canadienne, NCSM Cataraqui (1975-1984). Associations : Professional Engineering Association of Ontario (PEO) Citizenship Award; médaille du Centenaire de l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) et médaille A.G.L. McNaughton; médaille John B. Stirling de l’Institut canadien des ingénieurs (ICI). Membre : IEEE, ICI, SCSST et Académie canadienne du génie (ACG). Après retraite : directeur, International Association of Continuing Education and Training (1996-2002); vice-président fondateur de l’Advanced Technology Education Consortium de Kingston (1997-1999), président (1999-2002); directeur fondateur de REDR Canada; membre du conseil d’administration du St Lawrence College (2003-2009), vice-président, Kingston (2004) et président du conseil d’administration (2007-2009); président, Bureau de Kingston de la Ligue navale du Canada (2007); directeur général, Institut canadien des ingénieurs (ICI, 1999).

 

Trésorier de la 4e conférence sur les technologies du changement climatique (CCTC 2015)

XIAOHUA WU, PhD

Xiaohua Wu est titulaire d’un doctorat de l’Université du Manitoba et a mené ses recherches postdoctorales à l’Université de Stanford. Il est actuellement professeur agrégé au Département de génie mécanique et aérospatial du Collège militaire royal du Canada. Il est responsable d’un programme de recherche de pointe de renommée internationale dans le domaine de la mécanique des fluides, axé sur la couche limite, l’écoulement dans les tuyauteries, la dynamique des fluides dans les turbomachines et l’écoulement de sillage. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en mécanique des fluides en aéronautique (niveau 2) et chercheur associé à l’American Institute of Aeronautics and Astronautics (AIAA).

 

Président, comité sur les séances plénières

ANDREW JONES, (CSSE/IEEE)

Andy Jones P. Eng. FCSSE, est devenu consultant senior chez AMEC après avoir pris la retraite en tant que directeur de succursale du bureau de Stony Plain. Son domaine d'expertise est la conception, la construction et l'exploitation d'installations de services publics thermiques et hydrauliques. Il a agi comme témoin expert pour les demandes de construction de centrales d'électricité et dans les enquêtes d'incendie. Il est le président sortant de la Société canadienne des ingénieurs séniors (SCIS) et un ancien directeur des Consulting Engineers of Alberta.

Andy est un ancien gouverneur de la Northern Alberta Institute of Technology et du Norquest College. Il a servi comme président de séance lors du CCTC 2013. Il est diplômé de l'Université Queen's.

 

Président, comité sur le programme technique

PAYAM RAHIMI, PhD, ing.

Payam Rahimi a obtenu un doctorat de l’Université de Toronto en 2003, une maîtrise de l’Université de Téhéran en 1997 et un baccalauréat de l’Université iranienne des sciences et de la technologie en 1990. Après ses études à l’Université de Toronto, il est entré à l’Université de l’Alberta comme professeur adjoint au Département de génie mécanique en 2004. Ses recherches portaient principalement sur le phénomène de transport interfacial, la nanotechnologie et les brouillards. Il a publié plus de 20 articles de revues et exposés de conférences durant son mandat à l’Université de l’Alberta. Il a reçu le prix du Leader Opportunity Fund (2006) et le prix de l’Alberta Ingenuity New Faculty (2006).
En outre, Payam Rahimi a été reconnu comme un enseignant hors pair à l’Université de l’Alberta, remportant les prix de l’enseignement au niveau des départements et de la faculté en 2006 et 2008.
Payam Rahimi est entré à l’Ontario Power Generation comme agent technique principal en 2009. Il a eu la responsabilité des programmes relatifs à l’amincissement des parois de tuyauterie, aux tuyauteries enterrées et à l’inspection périodique. Il continue à donner des cours de premier cycle et des cycles supérieurs à l’Université de Toronto et à l’Ontario Institute of Technology (UOIT).
Payam Rahimi apporte sa contribution à la Société canadienne de génie mécanique (SCGM) comme représentant de la région de l’Ontario.

 

Président, comité sur la publicité

PETER OZEMOYAH, PhD

M. Peter Ozemoyah a reçu une Maîtrise en génie chimique de l'Illinois Institute of Technology (IIT de Chicago), et un doctorat dans le même domaine à l'Université du Bénin. Une partie de son travail était l'étude de l'effet de la réduction des gaz sur la polarisation des électrodes. Peter est un gestionnaire de projet certifié PMI (PMP).

En février 2011, Peter a rejoint Tyne génie comme ingénieur des procédés et gestionnaire de projet. Il a rapidement gravie les échelons pour devenir le directeur de département des projets de la société. Actuellement, Peter dirige la division Process Systems de la société. Avant de rejoindre Tyne Ingénierie, Peter a travaillé dans d'autres industries (pharmaceutiques)  réglementées. Il a également été professeur dans plusieurs universités et collèges en Amérique du Nord et en Afrique.

Peter est actuellement le 2e vice-président de la Société nucléaire canadienne (SNC) Peter a également servi et sert actuellement en tant que membre et président de plusieurs conseils professionnels, à but non lucratif et communautaires. Il a également servi en tant que président de plusieurs organismes, dont le Rotary Club, et le Comité de soutien aux parents des Cadets royaux de l'Armée canadienne de Brampton, Ontario.

 

Membre du comité organisateur CCTC 2015

JON JENNEKENS, OC, FCAE, FEIC, ing.

Études : baccalauréat CMRC (1954), baccalauréat (avec distinction) Queen’s (1956). Service militaire : 1er juin 1954, premier lieutenant, Corps royal canadien des ingénieurs électriciens et mécaniciens, atelier d’infanterie sur le terrain n° 42, GEM, 25e brigade d’infanterie canadienne, première division du Commonwealth, forces onusiennes,
Corée (juin 1954-octobre 1954).
Atelier d’infanterie sur le terrain 1 REME/ RAEME/GEM /RNZEME, forces onusiennes, Corée (novembre 1954-juin 1955).
Atelier d’infanterie sur le terrain 1 REME/ RAEME/GEM /RNZEME, forces onusiennes, Corée (novembre 1954-juin 1955).
Février 1962-mai 1987, Commission canadienne de sûreté nucléaire, membre du personnel (16 ans) et président (8 ans). DDG (directeur général adjoint) de l’Agence internationale de l’énergie atomique (juillet 1987-mai 1993).
Après retraite : membre/président du Comité consultatif technique d’Ontario Hydro sur la sécurité nucléaire, conseiller auprès de la Banque européenne de reconstruction et développement, membre du Comité consultatif sur la recherche et le développement de l’EACL, président du groupe consultatif sur la sécurité nucléaire de l’Organisation pour le développement de l’énergie de la péninsule coréenne (KEDO), projet Kumho, Corée du Nord (1998-2006), ancien président de la Société canadienne des ingénieurs seniors.

 

Membre du comité organisateur, comité sur le programme technique

CYNTHIA A. COLES

Cynthia Coles est professeure agrégée à la faculté de génie et sciences appliquées de la Memorial University of Newfoundland depuis 2000. Elle a obtenu son baccalauréat en génie civil, sa maîtrise en génie et son doctorat à l’Université McGill, respectivement dans les domaines des structures, des ressources hydriques et du génie géo environnemental. Ses recherches ont porté sur l’enlèvement des métaux et de l’arsenic à l’aide de matériaux du sol. Entre ses études de premier cycle et des cycles supérieurs, elle a supervisé des chantiers de construction, en particulier pour des projets d’adduction d’eau et de traitement des eaux en Sierra Leone, Afrique de l’Ouest.
Elle est membre de longue date de la Société canadienne de géotechnique (SCG) et y a occupé brièvement le poste de vice-présidente de la division de génie géo environnemental. Elle est membre des ingénieurs professionnels et géoscientifiques de Terre-Neuve-et-Labrador.

 

Membre du comité organisateur CCTC 2015

KEN PUTT, FCAE, FEIC, FCSSE, ing.

Avant de commencer sa pratique comme consultant en gestion du développement de nouvelles technologies, Ken Putt possédait 27 ans d’expériences durant lesquels il a occupé des postes de haut dirigeant chez Imperial Oil Limited et ses filiales, dont des fonctions de cadre de direction pendant les 14 dernières années.
Ken Putt a réalisé des mandats aux États-Unis et au Venezuela pour le compte d’Exxon Research and Engineering Co. et représenté Imperial Oil aux comités consultatifs d’Exxon sur la recherche ainsi qu’au groupe d’experts chargé des subventions à la recherche universitaire de l’AOSTRA.

Après avoir dirigé chez Esso les opérations de production dans le Nord, la recherche en production, le service des systèmes d’information et le centre de recherche de Calgary, Ken Putt a été consultant dans le cadre du Programme d’aide à la recherche industrielle du CNRC comme conseiller en technologie industrielle. Il est directeur fondateur et membre honoraire de Petroleum Technology Alliance Canada, dont il a reçu le prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations. Il y est en outre directeur indépendant du conseil d’administration et du comité de direction du conseil.

Ken Putt a été membre du comité sur les partenariats de recherche du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG), président du groupe chargé d’établir les priorités en matière de subventions de projets stratégiques, membre du groupe de sélection des réseaux stratégiques, membre du comité consultatif sur les subventions (recherche) université-industrie du CRSNG ainsi que membre du jury de sélection de chaires en gestion du changement technologique du CRSNG-CRSH. Il a également été membre du jury de sélection 2009-2010 dans le cadre des Réseaux de centres d’excellence (RCE) et du jury de l’Ontario MRI Research Foundation Research Excellence ORF-RE Round 4 Bio-Economy and Alternative Energy ainsi que président du jury 2011 OSF-RE 5 Bio-Economy and Alternative Energy. Il est membre du comité spécial d’évaluation multidisciplinaire de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI).

Ken Putt a été membre du conseil d’administration du Calgary Science Centre durant plusieurs années. Il a été directeur indépendant chez Maxxam Analytics International Corporation pendant dix ans, durant lesquels il a présidé le comité de rémunération et des ressources humaines, puis le comité d’audit.

Ken Putt est membre de l’académie canadienne du génie, de l’Institut canadien des ingénieurs (ICI) et de la Société canadienne des ingénieurs seniors. Il a reçu la médaille du génie Canadian Pacific Railway de l’ICI et la médaille John B. Stirling de l’Institut canadien des ingénieurs. Ken est ancien président de la Société canadienne de gestion en ingénierie (SCGI), de l’ICI et de la Société canadienne des ingénieurs seniors.

 

Membre du comité organisateur du CCTC 2015

MAIKE LUIKEN, Ph.D., FEIC, SMIEEE

 

 

 

Membre du comité organisateur du CCTC 2015

JOHN DINSMORE, ing., FICI, FSCIA

Pendant toute sa carrière active, John Dinsmore s’est engagé dans la gestion, occupant à tour de rôle les fonctions de chef de la direction, président et président du conseil dans des entreprises d’équipement électrique, de construction navale, et des produits pétrochimiques ainsi que dans des organisations à but non-lucratif. Il fut aussi sous-ministre dans le Gouvernement du Québec. Pendant cette période, il fut président de la Corporation des Ingénieurs du Québec (aujourd’hui, l’OIQ), le Conseil canadien des ingénieurs (maintenant, Ingénieurs Canada), l’Institut canadien des ingénieurs, l’Académie canadienne du génie, la Société canadienne de gestion en ingénierie et Gardien-en-chef de la Société des Sept gardiens (anneau de fer). Il détient un diplôme en génie électrique de l’Université McGill, en gestion du Centre d’études industrielles (Genève, Suisse) et un doctorat honorifique de l’Université Concordia. Il fut nommé Fellow de l’Académie canadienne du génie, de l’Institut canadien des ingénieurs, d’Ingénieurs Canada, et de la Société canadienne des ingénieurs aînés. Il est membre de PEO et membre-à-vie de l’OIQ.